Bandes de Bollinger : comment les analyser et les utiliser ?

Les bandes de Bollinger représentent l’outil le plus utilisé en matière de trading car leurs variations permettent d’avoir une lecture précise du marché. Composé de trois bandes, comprendre comment leur forme et leurs écarts vont pouvoir donner des indications concrètes sur les tendances du marché va permettre d’être beaucoup plus efficace.

Bandes de Bollinger : C’est quoi ?

Les Bandes de Bollinger® sont un indicateur basé sur la volatilité, développé par John Bollinger, qui ont un certain nombre d’applications de trading.

Les bandes de Bollinger sont appliquées directement sur les graphiques de prix, fournissant une mesure de la force d’une tendance et repérant les creux et les sommets potentiels des prix des actions. La largeur de la bande fluctue en fonction de la volatilité ; la capacité des bandes à s’adapter aux conditions changeantes du marché en fait un indicateur populaire parmi les traders. Pour utiliser efficacement les bandes de Bollinger, nous devons comprendre leur fonctionnement, leurs applications commerciales et leurs pièges.

Trois lignes composent les Bandes de Bollinger : Une moyenne mobile simple (bande du milieu) et une bande supérieure et inférieure. Ces bandes évoluent avec le prix, s’élargissant ou se rétrécissant à mesure que la volatilité augmente ou diminue, respectivement. La position des bandes et la façon dont le prix agit par rapport aux bandes fournissent des informations sur la force de la tendance et les signaux potentiels de creux ou de sommet.

Les bandes de Bollinger sont utilisées sur toutes les échelles de temps, telles que les graphiques quotidiens, horaires ou de cinq minutes. Les bandes de Bollinger ont deux paramètres réglables : la période et l’écart-type. La Période est le nombre de barres de prix qui sont incluses dans le calcul de la bande de Bollinger. Le nombre de périodes utilisées est souvent de 20 mais il est ajusté pour s’adapter à différents styles de trading.

L’écart-type est généralement fixé à 2,0 et détermine la largeur des bandes. Plus l’écart-type est élevé, plus il sera difficile pour le prix d’atteindre la bande supérieure ou inférieure. Plus l’écart-type est faible, plus il est facile pour le prix de « sortir » des bandes.

Les bandes de Bollinger indiquées (20,2) signifient que la période et l’écart-type sont fixés à 20 et 2, respectivement.

L’indicateur est calculé à l’aide de la formule suivante. Calculez d’abord la bande moyenne, puis les bandes supérieure et inférieure.

  • Bande médiane = moyenne mobile simple (MMS) sur 20 jours
  • Bande supérieure = SMA 20 jours + (écart type de prix 20 jours x 2)
  • Bande inférieure = SMA 20 jours – (écart type de prix 20 jours x 2)

Où SMA = la somme des cours de clôture sur n périodes / par n.

La figure 1 montre comment les bandes de Bollinger se présentent sur un graphique lorsqu’elles se déplacent et s’adaptent au prix.

bande de bollinger bands pattern indicateur bitcoin fibonaci

Trading avec les bandes de Bollinger

La première façon d’utiliser les bandes de Bollinger est l’analyse. Certaines occurrences courantes nous fournissent des informations sur la direction et la force de la tendance. Ces informations peuvent ensuite être utilisées pour confirmer les signaux d’autres indicateurs ou stratégies pour effectuer des transactions.

  • Si une tendance à la hausse est forte, elle atteindra régulièrement la bande supérieure. Le fait d’atteindre la bande supérieure montre que le titre est en hausse et que l’activité d’achat reste forte.
  • Lorsque le cours recule, dans la tendance à la hausse, s’il reste au-dessus de la bande médiane puis revient dans la bande supérieure, il montre beaucoup de vigueur.
  • Pendant une tendance à la hausse, le prix ne devrait pas descendre en dessous de la bande inférieure ; si c’est le cas, cela indique que la tendance à la hausse a ralenti et qu’elle pourrait s’inverser.

bande de bollinger bands pattern indicateur bitcoin fibonaci

Les mêmes principes s’appliquent à une tendance à la baisse.

  • Si une tendance à la baisse est forte, elle atteindra régulièrement la bande inférieure. Le fait d’atteindre la bande inférieure montre que l’activité de vente reste forte.
  • Lorsque le prix recule (à la hausse), à l’intérieur de la tendance à la baisse, s’il reste en dessous de la bande médiane et revient ensuite dans la bande inférieure, il montre beaucoup de vigueur.
  • Pendant une tendance à la baisse, le prix ne devrait pas dépasser la bande supérieure ; si c’est le cas, cela indique que la tendance à la hausse a ralenti et qu’elle pourrait s’inverser.

Ce sont des directives générales pour le trading avec les bandes de Bollinger afin de faciliter l’analyse de la tendance. L’ajustement des paramètres de la bande de Bollinger peut aider à éviter de recevoir de faux signaux de ces directives.

Une autre façon d’utiliser les bandes de Bollinger est de négocier les W-Bottoms et les M-Tops.

Un W-Bottom signale le renversement d’une tendance à la baisse en une tendance à la hausse.

Au départ, il y a une vague de baisse, qui se rapproche de la bande inférieure ou passe en dessous de celle-ci. Le prix revient ensuite dans la bande médiane ou plus haut et crée un prix plus bas que la vague précédente mais ne ferme pas en dessous de la bande de Bollinger inférieure. Lorsque le prix passe au-dessus du sommet du repli précédent, le W-Bottom est en place. Une transaction longue est initiée et un stop est placé en dessous des récents creux.

bande de bollinger bands pattern indicateur bitcoin fibonaci

Le W-Bottom est similaire à un schéma graphique de double fond. Un objectif de profit potentiel est d’ajouter la hauteur du W-bottom au prix du breakout. Dans la figure 3, le W-Bottom est d’environ 1,50 $, ajouté à un prix de rupture proche de 33 $, ce qui donne un objectif de 34,50 $. Si une tendance haussière majeure se développe, un stop arrière peut être utilisé pour tenter de tirer plus de profit de la reprise.

Un M-Top signale le renversement d’une tendance haussière en une tendance baissière.

Au départ, il y a une vague de hausse, qui se rapproche de la bande supérieure ou la dépasse. Le prix revient ensuite dans la bande médiane ou plus bas, puis crée un prix plus élevé que la vague précédente mais ne clôture pas au-dessus de la bande de Bollinger supérieure. Lorsque le prix passe en dessous du plus bas de la baisse précédente, le M-Top est en place. Une transaction à découvert (et des positions longues de sortie) est initiée et un stop est placé au-dessus des sommets récents.

bande de bollinger bands pattern indicateur bitcoin fibonaci

Le M-Top est similaire à un schéma graphique de Double Top. Un objectif de profit potentiel consiste à soustraire la hauteur du M-Top du prix de rupture. Dans la figure 4, le M-Top est à environ 9 $, soustrait d’un prix de rupture proche de 31 $, ce qui donne un objectif de 22 $. Si une tendance baissière majeure se développe, un stop arrière peut être utilisé pour tenter de capturer plus de profit de la position courte.

Limites de la bande de Bollinger

Les bandes de Bollinger sont un indicateur utile mais elles présentent un certain nombre de limites. Les bandes de Bollinger sont dérivées d’une simple moyenne mobile, qui est le prix moyen sur un certain nombre de barres de prix. Cela signifie que les bandes de Bollinger réagiront toujours aux mouvements de prix mais ne les prévoiront pas. Les bandes de Bollinger sont réactives et non prédictives.

Les paramètres standard ne fonctionneront pas pour tous les opérateurs. Les traders actifs peuvent vouloir un petit nombre de périodes ou un écart-type plus faible, tandis que les traders à long terme peuvent préférer un plus grand nombre de périodes et un plus grand écart-type, de sorte que peu de signaux sont présentés. En ajustant les paramètres, il peut cependant être plus difficile d’évaluer la tendance sur la base des lignes directrices ou de repérer les W-Bottoms ou les M-Tops.

Les M-Tops et les W-Bottoms peuvent en fait ne pas être des renversements mais plutôt de simples consolidations où le prix continue d’évoluer dans la direction de la tendance après une fausse rupture. Une fausse rupture se produit lorsque le prix passe par le point d’entrée, initiant une transaction mais revient rapidement dans l’autre direction, entraînant une perte. C’est la raison pour laquelle les stop loss sont utilisés.

Les bulles de Bollinger

Les bandes supérieure et inférieure peuvent créer des bulles lorsque les deux bandes sont soumises à des pressions contraires. Loin des tendances démontrées auparavant, elles indiquent une forte volatilité des marchés qui arrive de façon soudaine. Les cours peuvent montrer immédiatement ou chuter de façon brutale. Dès qu’une bulle est remarquée, il faudra immédiatement fermer sa position et attendre que la situation se stabilise à nouveau.

Une bulle haussière se caractérise par la bande inférieure qui s’écarte de la moyenne mobile puis qui remonte. A l’inverse, une bulle baissière s’écarte vers le haut pour redescendre beaucoup plus tard. Pour la bulle haussière, il sera possible de prévoir la fin de cette tendance et de l’utiliser à bon escient en notant le moment où la baisse s’amorce.

Les parallèles

Comme son nom l’indique, cette situation est obtenue lorsque les bandes supérieures et inférieures sont parallèles. Elles ne démontrent donc pas de tendance particulière en fonction de leur écart mais vous tout de même pouvoir être utilisées puisqu’elles suivent bien souvent des bulles et vont donc démontrer que la volatilité devient moins importante.

Cette information pourra être utilisée dans le cadre du trading en étant vigilant sur l’éventuelle création d’une deuxième bulle par la suite. Dans ce cas, les parallèles qui vont se former ensuite seront plus longues, donc à exploiter pleinement.

Les bandes horizontales

Exprimant un essoufflement du marché, il sera difficile de les exploiter directement puisqu’elles ne partent directement vers un sens ou vers un autre. En observant de plus près, il sera possible de les interpréter. Si ces bandes horizontales sont éloignées, les cours vont être très incertains et changer en permanence. Ce ne sera donc pas le bon moment pour trader. On peut donc affirmer qu’il n’y a pas de tendance franche et attendre une nouvelle évolution.

Des mouvements désordonnés

Il arrive également que les bandes de Bollinger s’expriment de façon inhabituelle en suivant des tracés surprenants. Si ce cas de figure ne peut pas être interprété, il est bien le reflet du marché puisque cet indicateur pourtant très fiable n’est pas en mesure de le faire pour une période assez longue pour permettre au trader de savoir comment se positionner. Ce cas de figure arrive souvent après une bulle, lorsque le marché a du mal à repartir et à installer de façon immédiate. Il faudra attendre une stabilisation pour en savoir plus pour trader.

En conclusion

Les bandes de Bollinger sont composées d’une bande moyenne (SMA) et de bandes supérieure et inférieure basées sur l’écart-type qui se contractent et s’élargissent avec la volatilité. Les bandes sont un outil utile pour analyser la force de la tendance et surveiller quand un renversement peut se produire. La combinaison des bandes de Bollinger avec les modèles de prix M et W aide à repérer les principaux signaux de retournement. Les bandes de Bollinger ne sont cependant pas prédictives. Elles sont toujours basées sur des informations historiques et réagissent donc aux changements de prix mais n’anticipent pas les changements de prix. Comme d’autres indicateurs, les bandes de Bollinger sont mieux utilisées en conjonction avec d’autres indicateurs, l’analyse des prix et la gestion des risques dans le cadre d’un plan de trading global.

 

S4 traders